Les grand-mères de Tchernobyl, ou les auto-colons

Les auto-colons, les ré-colons, les grands-mères de Tchernobyl ou tout simplement ceux qui sont revenus dans la zone d'exclusion après l'évacuation de 1986. Près de 150 personnes vivent à Tchernobyl, font de leurs fermes, cultivent des légumes dans le potager et vont pêcher à Pripyat. Ils ont ignoré les avertissements de radiation et sont retournés dans leurs anciennes maisons. Les raisons : le mal du pays, le stress lié à l'emménagement et l'incapacité à s'enraciner dans un nouvel endroit. Les habitants des villages où les évacués ont été installés avaient souvent peur d'être "infectés" par les radiations.

De nombreux ré-colons sont revenus quelques mois après l'évacuation, et les autres - après la construction du nouveau confinement. Ils réparent et colonisent des maisons abandonnées. Ceux qui vivent dans le centre de Tchernobyl reçoivent des paiements de l'état et de l'aide humanitaire.

La plupart des auto-colons sont des personnes âgées. Beaucoup d'entre eux peuvent même être appelés "centenaires". Ils avouent que la recette de leur longévité est simple : de l'air frais, de la nourriture propre provenant du pôtager et minimum de stress.

Chaque mois, on leur apporte des pensions, ainsi qu'aident à la réparation du logement. Ils disposent de l'électricité, du gaz et de l'eau dans leurs maisons. Les avantages de l'humanité ne sont pas épargnés par Tchernobyl : ceux qui le souhaitent dispose depuis longtemps de l'Internet haut débit et de la télévision par satellite.

En plus des potagers, les colons gardent des ruches, élèvent du bétail. Dans le lait, les œufs et le miel, les niveaux de radiation sont dans les limites de la tolérance. Les produits sont régulièrement testés et il n'y a qu'une seule conclusion: on peut les manger.

Les habitants de Tchernobyl sont déjà habitués à donner des interviews: ils sont souvent visités par des journalistes, interrogés sur la vie et l'accident. Les touristes sont également des invités fréquents de auto-colons - il est normal de communiquer avec les visiteurs.

Vous pouvez voir la vie des habitants de Tchernobyl avec nous, ou même parler à certains d'entre eux lors d'une visite privée ou celle de plusieurs jours. 

L'eau de robinet de Tchernobyl: boire ou ne pas boire?

«L'eau mortelle», «Une liquide radioactif», "L'Ukraine en panique" - en criant des articles d'experts en ligne...

Le Parc d'attractions

Au premier mai - le jour de la fête du travail, il a été prévu d'ouvrir un parc d'attractions dans la ville jeune et en développement de Pripyat.

Certificate for a tour to Chernobyl

The most original gift for your friend or relative - tour to Chernobyl

Retour

Rappelle-moi

Nous vous contacterons
dans 15 minutes

(tous les jours de 10h00 à 19h00)